Association de valorisation

du patrimoine hospitalier

de Sierre - Loèche

Aperçu de quelques projets soutenus

Jardin thérapeutique, Chalais

Les personnes âgées et désorientées sont souvent placées sous sédatifs, plus ou moins sévères, pour éviter qu'elles ne déambulent au hasard ou ne fassent des fugues. Or, il paraît possible dans de nombreux cas de leur permettre une réappropriation des perceptions spatiales en organisant des parcours dans des jardins dits thérapeutiques.

Il s'agit d'espaces de verdure disposant de parcours clairement définis, d'aménagements paysagers paisibles et rassurants, d'un mobilier adapté aux besoins spécifiques de personnes affaiblies. La marche répond au besoin physiologique de mouvement, tandis que le décor (arbres, fleurs, eau) procure un sentiment de bien-être. Les expériences réalisées dans d'autres pays montrent que de nombreux malades retrouvent grâce au jardin une autonomie élémentaire et une plus grande sérénité.

Le jardin thérapeutique installé dans le prolongement du home Les Jasmins, à Chalais, est mis à la disposition de tous les malades de l'ancienne zone hospitalière. Il a été inauguré au printemps 2008.

ProjetSanté a accordé, en 2009, un soutien de 60'000 francs à cette réalisation.

Itinéraire Santé Anniviers

Il y a une pénurie de médecins généralistes dans les zones rurales et en montagne. Ce déficit va s'aggraver au cours des prochaines années. Cette constatation a conduit à la création dans le val d'Anniviers d'une association dont le but est de développer parmi la population des connaissances de base en matière de maintien de la santé.

Madame Madeleine Wiget-Daly, médecin à l'origine du projet, propose la définition suivante de la santé: «La santé est l'état d'équilibre physique, psychique et social que chaque individu et chaque communauté tend à maintenir pour atteindre une qualité de vie souhaitée.»

L'association développe son travail de formation à la santé par des cours dispensés sous la forme de modules. Quelques exemples des matières traitées dans ces modules:
- équilibre et mouvement
- équilibre alimentaire, repos et sommeil
- équilibre mental et lien social.

Le succès de cette formation a déjà retenti à l'extérieur d'Anniviers. En effet, une démarche analogue a été entreprise en 2008 dans la vallée du Trient.

ProjetSanté apporte à la démarche d'Anniviers un soutien de 5000 francs par module d'enseignement dès 2007.

La petite ferme du home Ringacker

Le contact avec les animaux a une vertu apaisante, voire rassurante, pour les personnes anxieuses. Cela se vérifie particulièrement chez les gens très âgés, qui souffrent de défaillances cognitives et qui ne communiquent que difficilement avec leur entourage.

On a observé d'autre part que si la mémoire proche ou immédiate se détériore avec la sénescence, la mémoire des faits anciens, ou tout au moins les images d'époques antérieures de la vie demeurent présentes. C'est ainsi que les paysages et décors familiers permettent de diminuer sensiblement les phénomènes d'agitation parfois liés à la maladie d'Alzheimer.

Forts des études convergentes réalisées sur ce sujet, les responsables du home Ringacker, à Loèche, ont décidé d'aménager à proximité immédiate du bâtiment des pensionnaires une petite ferme qui rassemble de la volaille et du petit bétail.

Cette initiative a rencontré un grand succès auprès des pensionnaires; ils viennent volontiers s'asseoir sur les bancs à proximité pour voir évoluer ces animaux avec lesquels ils ont fréquemment été en contact dans leur enfance ou leur jeunesse. Les responsables du home ont pu vérifier très tôt les bénéfices de cette installation.

ProjetSanté a accordé un soutien de 30'000 francs à cette heureuse initiative.

La Maison Soleil

Il s'agit d'un lieu d'accueil informel pour les petits enfants (0 à 5 ans) accompagnés d'un adulte, en principe d'un parent. On parle parfois d'une structure mère-enfant, car c'est ce couple qui fréquente le plus souvent de tels lieux qui tendent à se répandre dans le monde francophone et au-delà, sur le modèle de la fameuse Maison Verte créée en 1979 à Paris par Françoise Dolto.

Tandis que les enfants s'amusent dans des espaces aménagés en fonction des différents âges, les accompagnants s'entretiennent entre eux, avec les psychologues et d'autres spécialistes de la petite enfance, sur d'éventuels problèmes d'éducation et de santé. Ces professionnelles interviennent à la demande, à la manière de conseillères occasionnelles.

La Maison Soleil est donc tout à la fois un lieu de socialisation et de détente pour les enfants, un espace de rencontres pour les adultes, un lieu informel d'assistance. Il est ouvert deux matinées par semaine. Les personnes accueillies acquittent un montant forfaitaire de deux francs par visite.

ProjetSanté a accordé à la Maison Soleil un soutien de 30'000 francs, répartis sur les années 2010 et 2011. Il s'agit d'une aide au démarrage non renouvelable.

Chiens d'assistance Le Copain

L'association Le Copain forme des chiens capables de restituer un certain niveau d'autonomie aux personnes victimes d'un handicap moteur. Après une première éducation assurée par une famille d'accueil, l'animal bénéficie d'une formation intensive durant six mois au siège de l'association, à Granges/Sierre.

Un animal dressé peut réaliser une bonne cinquantaine d'opérations différentes: ramasser un objet sur le sol et le rapporter, ouvrir et fermer les portes, allumer et éteindre la lumière, saisir un téléphone ou d'autres objets à la demande de son maître, effectuer des transactions physiques (comptoir d'échoppe, guichet postal etc.).

Récemment, on a découvert que ces chiens étaient capables de pressentir la survenue d'une crise d'épilepsie. C'est donc un nouveau champ d'activité qui s'ouvre pour l'association.

Cette structure, unique en Suisse, ne vit que des cotisations de ses membres, de dons, de legs. Elle recourt en partie à des bénévoles, notamment pour le premier accueil du chiot et sa formation dans les familles.

Créée en 1993, l'association a formé jusqu'ici 233 chiens d'assistance, pour le plus grand bénéfice des personnes handicapées et de leurs familles.

ProjetSanté a accordé un don unique de 20'000 francs à l'association en 2012.

© 2017 ProjetSanté. Tous droits réservés